La Coordination Européenne Via Campesina et la Confédération Paysanne ont publié en Octobre 2014 une note informative sur les Accords de Libre Echange, intitulée :


STOP AUX ACCORDS DE LIBRE ÉCHANGE


DÉFENDRE L’EMPLOI, LA SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE,

L’AGRICULTURE PAYSANNE ET LA VIE DES TERRITOIRES !


Dans ce document, les conséquences négatives des Accords de Libre Echange sur l’Agriculture sont mises en évidence.


STOP AUX ACCORDS DE LIBRE ÉCHANGE-DÉFENDRE L’EMPLOI, LA SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE, L’AGRICULTURE PAYSANNE ET LA VIE DES TERRITOIRES !


La mobilisation citoyenne a permis d’empêcher un accord de libre-échange multilatéral à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), notamment pour les produits agricoles. En réaction, l’Union européenne (UE) négocie des accords de libre-échange bilatéraux tous azimuts. Ils voudraient livrer l’agriculture et l’alimentation au libéralisme le plus débridé .


Les Accords de Libre Echange seront au-dessus des réglementations européennes, nationales, régionales. Ils dicteront l’orientation des politiques publiques. Une collectivité territoriale ne pourra plus choisir ses entreprises locales, ses fournisseurs (les paysans pour la cantine scolaire par exemple). Les institutions craindront de légiférer de peur de se faire attaquer par une multinationale. Nous serons donc sous le diktat des multinationales.


Pour en savoir plus sur la campagne européenne d’ECVC « STOP to TTIP » contactez:

info@eurovia.org.