Face au drame humain que nous sommes en train de vivre en Europe, les paysannes et paysans de la Via Campesina en Europe souhaitent apporter leur plus sincère solidarité avec toutes les personnes réfugiées, forcées de fuir leurs villages et leurs pays , comme les

Syriens mais aussi les Irakiens, Afghans, Kurdes et tous ceux venus de différentes régions d’Afrique, et qui meurent par centaines sur leur chemin vers l’Europe.


Nous voulons dénoncer les politiques migratoires cruelles qui existent en Europe, ainsi que toutes les mesures mises en place pour empêcher ou rendre plus difficile leur libre circulation vers l’Europe.


Bien qu’on en parle rarement dans les médias, nous voulons rappeler les raisons qui poussent ces personnes à s’échapper de leurs pays. Aller aux racines du problème pour mettre fin aux agressions dont ces populations souffrent et pour que changent les conditions qu’ils subissent dans leurs pays d’origine.


Enfin, nous rappelons qu’une fois de plus la société civile ainsi que  les paysannes et paysans ont réagi beaucoup plus rapidement et beaucoup mieux que la plupart de nos gouvernements, en montrant notre solidarité et notre engagement pour construire une Europe où les humains sont plus importants que les intérêts  économiques néolibéraux.


Porte-parole sur ce thème :


Unai Aranguren , Comité de Coordination d’ECVC: +34636451572 (ES)


Paula Gioia , Comité de Coordination d’ECVC +491781390024 (DE, EN, PT, ES)