A l’occasion de la 4è session de négociation de la Déclaration sur les droits des paysans et autres personnes travaillant en milieu rural qui se déroulera du 15 au 19 mai 2017 au Conseil des droits de l’Homme.

***

 

Lausanne, le 9 mai 2017

Invitation à la presse

 

 

Uniterre, membre Suisse de La Via Campesina, vous invite à une conférence de presse et un rassemblement qui se tiendront:

 

Le lundi 15 mai à 9h00 sur la place des Nations à Genève

 

Depuis le début des années 2000, La Via Campesina a initié un processus pour obtenir une Déclaration internationale sur les droits des paysans reconnue par l’ONU.

 

Entre 2002 et 2008, le processus était d’abord interne : identifier les violations systématiques de nos droits dans les différents pays en réalisant plusieurs rapports co-rédigés par La Via Campesina, FIAN et Cetim. Cela nous a amené à préparer une première déclaration venant du milieu paysan qui a été adoptée par La Via Campesina en 2009.

 

Entrée à l’ONU

 
En 2010, nous nous sommes approchés du Conseil des Droits de l’Homme qui a accepté, sur la base de notre déclaration, de réaliser une étude complémentaire. Celle-ci a conclu à la nécessité de rédiger une Déclaration de l’ONU incluant les droits existants touchant de près les paysans et de compléter le droit existant par de « nouveaux droits » tels que le droit aux semences, le droit aux moyens de production, le droit à la terre, le droit au revenu, à la souveraineté alimentaire. Un groupe de travail intergouvernemental a ainsi été institué en 2012. Il a été chargé de rédiger la Déclaration sur la base de notre premier document. 3 sessions de négociations ont eu lieu en 2013, 2015, 2016.

 
La 4ème session de négociation entre Etat, avec la participation de la société civile, se tiendra du 15 au 19 mai 2017. Il se pourrait que ce soit la dernière occasion pour les Etats, comme pour la société civile, de faire des commentaires sur le texte. La Déclaration pourrait ainsi être votée par l’Assemblée générale du Conseil des Droits de l’Homme en 2018 déjà, au plus tard en 2019.

 
Une mobilisation indispensable du 15 au 19 mai 2017

 

Le travail de La Via Campesina est de longue haleine puisque le processus a démarré il y a 15 ans. Cette Déclaration aurait l’avantage de regrouper dans un seul texte tous les droits indispensables au maintien et au développement d’une agriculture paysanne vivante à travers le globe, garante de l’alimentation de la population. Nous devons nous mobiliser pour faire connaître ce processus car il apporterait une véritable plus value à notre lutte quotidienne pour notre agriculture, en Suisse comme ailleurs.
 
La délégation internationale de La Via Campesina, ses alliés pêcheurs, peuples indigènes, travailleurs agricoles et nomades ainsi que des paysannes et paysans genevois se réunissent donc sur la Place des Nations le lundi 15 mai au matin pour rappeler aux délégués qui négocieront les détails du texte pendant la semaine, l’importance de protéger les droits paysans.
 

Vous pouvez contacter les organisateurs:

 

Rudi Berli (fr./all.), Tel. 078 707 78 83, r.berli@uniterre.ch , Président Uniterre Genève

Valentina Hemmeler Maïga, 079 672 14 07 v.hemmeler@uniterre.ch , responsable du dossier

 

Deux événements publics auront lieu pendant la semaine en soirée, le mercredi 17 mai à Uni Mail et le jeudi 18 mai au Palais Eynard : http://www.uniterre.ch/index.php/fr/dossiers/commission-internationale/activites-ciu/1375-mobilisation-la-declaration-des-droits-des-paysans-a-bout-touchant

 

Secrétariat Uniterre   Tél : 021 601 74 67

Fax : 021 617 51 75

info@uniterre.ch

www.uniterre.ch