CONFERENCE-DEBAT

De la souffrance dans nos assiettes: exploitation des travailleur.se.s étranger.ère.s et dispositifs d’intermédiation de main d’œuvre en agriculture

 

Ce 8 avril 2019 à 15h – Maison de la Paix
Rue Van Elewyck 35, 1050 Bruxelles
Des services d’interprétation en anglais, français et espagnol seront disponibles.

 

Et action le 9/04 au Rond-point Schuman (BXL) de 14h-15h

 

****

Partout en Europe, des migrant.e.s subissent de graves violations concernant leurs droits humains et droits du travail au sein du secteur agricole. Plusieurs dispositions légales en Europe permettent de contourner la législation nationale du travail, au bénéfice d’entreprises de travail temporaire, le plus souvent au détriment des travailleur.se.s.

 

La présence d’intermédiaires de main d’œuvre est notamment liée aux modalités de production et aux intérêts de l’agro-industrie. Cette dernière, soutenue par le système de concurrence généralisée des marchés agro-alimentaires, exige une augmentation des besoins en main d’œuvre flexible et bon marché. De ce fait, les entreprises agro-alimentaires ont de plus en plus recours à différents dispositifs d’intermédiation de main d’œuvre. Dans un fort contexte néo-libéral des politiques de l’agriculture, du commerce, des travailleur.se.s et des migrant.e.s, dans les zones rurales le travail temporaire ou saisonnier se traduit souvent par des violations systémiques et structurelles des droits fondamentaux tels que le droit à un revenu équitable, le droit à des conditions de travail appropriées, le droit à la circulation, l’interdiction de l’esclavage et du travail forcé.

 

Quels sont donc les principaux dispositifs d’intermédiation de main d’œuvre dans l’agriculture européenne ? Quels sont les rôles et les fonctions des intermédiaires ? En quoi intermédiation rime avec exploitation ? Quelles mobilisations sont possibles contre ces systèmes qui contribuent à renforcer l’exploitation et l’isolement de la main d’œuvre ?

 

Nous vous invitons à explorer ces questions avec nous et vous donnons rdv à deux moments :

 

Ce 8 AVRIL à 15h – Maison de la Paix | Rue Van Elewyck 35, 1050 Bruxelles

Avec : Béatrice Mesini – Chercheuse Université Aix Marseille ; Cristina Brovia – Associazione Rurale Italiana, ARI (Italie); Konde Nzita – Unione Sindacale di Base, USB (Italie); Nadia Bousnina – Sindicato de Obreros del Campo (Andalousie); Romain Balandier – La Confédération Paysanne (France) . Des services d’interprétation en anglais, français et espagnol seront disponibles.

 

Ce 9 AVRIL de 14h – 15h | Rondpoint Schuman (BXL)

Action de convergence pour les droits de migrants avec les participant.e.s du Tribunal Permanent des Peuples et autres mouvements et réseaux Belges et Européens luttent pour le respect des droits des migrant.e.s et refugié.e.s.

 

 

Contact: Andres Arce Indacochea – andres@eurovia.org – +32 489 55  2297