Le communiqué de presse est disponible ici en PDF

 

La carte ouverte est disponible ici en PDF

 

Ce mercredi 13 octobre, à l’occasion de la Seconde Conférence sur la Stratégie de la Ferme à la Fourchette (F2F), organisée les 14 et 15 Octobre 2021 par la Commission, ECVC envoie une lettre ouverte à la Vice-Présidence de la Commission ainsi qu’aux Commissaires à la santé, à l’agriculture et à l’environnement et aux députés européens.

 

Selon ECVC, la Stratégie F2F est un premier pas prometteur vers une approche plus holistique de l’agriculture, qui prenne en compte les aspects de santé publique liés à l’alimentation et les enjeux sociaux et environnementaux de la production agricole.

 

A l’occasion de cette conférence, et face aux nombreuses attaques qui ont eu lieu récemment visant à affaiblir la Stratégie, ECVC, en tant qu’organisation paysanne qui rassemble des paysans et travailleurs agricoles et ruraux dans 21 pays européens différents, souhaite exprimer son soutien aux objectifs de la stratégie de la ferme à la fourchette, mais aussi soulever l’attention sur les dérives technicistes de certains discours liés à cette stratégie et pointer la nécessité de mettre en place des outils de régulation solides. Sans cela, les objectifs de la stratégie ne pourront être atteints.

 

Alors que la Commission est en plein travail sur son Cadre Législatif sur les Systèmes Alimentaires Durables, annoncé pour 2023, ECVC lui demande de se concentrer sur les points suivants :

 

  • Soutenir le chemin vers une plus grand durabilité et un processus ferme vers l’agroécologie
  • Freiner la course aux nouvelles technologies et préserver le principe de précaution. Miser sur des paysans nombreux
  • Œuvrer à la souveraineté alimentaire. Stopper les accords de libre-échange et la dérégulation des marchés agricoles
  • Garantir la participation effective des organisations paysannes et des populations concernées

 

ECVC continuera à travailler pour aller vers une agriculture durable en Europe et demande à ce que les différents acteurs de la prise de décision européenne mettent en œuvre des mécanismes concrets pour les atteindre.

 

Selon Morgan Ody, maraichère bretonne et membre du Comité de Coordination d’ECVC : « Les objectifs de la stratégie F2F pour une agriculture plus durable sont à la fois réalistes et fortement recommandés afin de lutter contre le changement climatique et la perte dramatique de biodiversité. Cette stratégie ne menace pas la production alimentaire de l’UE. Au contraire, c’est l’absence de politiques courageuses en faveur de l’agroécologie et de la souveraineté alimentaire qui créerait une insécurité pour l’approvisionnement alimentaire à l’avenir. »

 

Pour mieux comprendre la position d’ECVC, veuillez trouver la lettre ouverte ici.

 

Contacts 

Morgan Ody – Comité de Coordination d’ECVC – +33 626 97 76 43 – FR, EN
Andoni Garcia Arriola – Comité de Coordination d’ECVC – +34 636 45 15 69 – ES, EUS