ECVC exprime sa solidarité et son soutien à David Pascual, membre du Comité de Unidad Campesina (CUC). La criminalisation dont il est victime doit être appréhendée pour ce qu’elle est : un des nombreux exemples actuels de persécution des communautés indigènes et paysannes de la région. Ricardo Méndez Ruiz l’accuse de diffamation et de calomnie sous couvert d’initiatives antiterroristes, accusations qui sont en fait mise en avant par des entreprises privées et visent à mettre fin à l’action des militants et à garantir l’impunité des responsables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

 

ECVC condamne ce comportement et exhorte tous ses alliés, camarades et organisations sociales à faire preuve de solidarité en envoyant un message à mariana.ixil@gmail.com.