Conférence de Presse


Samedi 30 janvier 10h -11h


Salon de la Società Operaia di Mutuo Soccorso “de Amicis”


C. so Casale 134


Turin (Italie)

Le groupe de travail « saisonniers agricoles migrants » de la Coordination Européenne Via Campesina se réunit le 29 et 30 janvier à Turin.


Lors de ces deux journées seront abordées diverses situations générées par le développement d’une agriculture industrielle et productiviste en Europe et les dégâts que ce développement produit dans les communautés paysannes européennes et dans le monde. La baisse continue des prix agricoles à la production entraîne l’appauvrissement des paysans partout dans le monde et la disparition des agricultures familiales. Elle génère l’auto exploitation des paysans et l’exploitation de la main-d’œuvre saisonnière migrante.


La destruction programmée des agricultures paysannes et familiales impose aux populations paysannes de quitter leurs terres et leur pays pour émigrer et tenter de vendre leur force travail dans des « eldorados promis ».


Dans le même temps, le marché international du travail est dérégulé et les droits du travail nationaux sont érodés par de nombreuses exceptions ou dérogations accordées aux entrepreneurs agricoles.


Ce type de développement agricole entraîne d’énormes tensions sur le marché du travail, des situations de non-droit et une concurrence entre travailleurs. La présence de plusieurs communautés sur un même lieu de travail et leur concentration entraîne parfois des tensions et des actes de violence.


Les évènements récents à Rosarno sont la démonstration que la misère causée par la politique agricole européenne, l’exploitation inhumaine du travail saisonnier des migrants, le racisme et, surtout en Italie, le crime organisé causent la destruction sociale partout en Europe.


Contacts:


Fabrizio Garbarino (Associazione Rurale Italiana) +39 3471564605


Lorenzo Misuraca (Oficina de prensa Aiab) +39 329 3562461


Cet article est également disponible en: Espagnol