Invitation pour une Conférence de presse virtuelle – Mardi 30 novembre 2021 à 15H30

 

La Via Campesina représente environ 200 millions de paysannes et de paysans dans le monde entière, en défendant l’agriculture paysanne et la souveraineté alimentaire comme moyen pour promouvoir la justice sociale et la dignité.

 

La Via Campesina est un mouvement décentralisé. Ces huit dernières années, le siège du mouvement était au Zimbabwe, à Harare, hébergé par l’organisation paysanne ZIMSOFF. A partir de ce 30 novembre, il sera hébergé par la Région Européenne de La Via Campesina (European Coordination Via Campesina) et sera basé à Bagnolet, en France, accueilli par la Confédération paysanne.

 

Au niveau européen, dans le contexte des attaques contre la Stratégie de la ferme à la fourchette, l’arrivée du secrétariat d’une organisation mondiale fortement engagée pour l’agroécologie et la souveraineté alimentaire renforcera le mouvement citoyen pour une agriculture plus sociale et plus environnementale.

 

A l’occasion de la cérémonie de transition (que vous pourrez suivre en streaming sur le compte Facebook de la Via Campesina  de 13 heures à 15 heures le 30 Novembre 2021), nous vous invitons, à participer le 30 Novembre prochain à 15H30 à une conférence de presse avec plusieurs leaders paysan.nes internationaux du mouvement. Vous seront présentés les défis des années à venir pour notre mouvement et en quoi la venue du secrétariat de la Via Campesina en Europe représente un enjeu fondamental pour la défense de l’agriculture paysanne dans le monde entier.

 

·         Elizabeth Mpofu, de l’organisation paysanne ZIMSOFF, membre du comité de coordination de la Via Campesina pour la région Afrique de l’Est et du Sud, coordinatrice générale sortante de la Via Campesina,

·         Kim Jeongyeol,  de l’organisation paysanne sud coréenne KWPA et membre du comité de coordination international de la Via Campesina pour la région Asie du Sud Est et de l’Est.

·         Islanda Micherline Aduel de l’organisation Tet Kole Ti Peyizan Ayisyen en Haiti, membre du comité de coordination internationale de La Via Campesina, représentante des jeunes pour le continent américain.

·         Morgan Ody, de la Confédération paysanne, membre du comité de coordination international de la Via Campesina pour la région Europe et nouvelle coordinatrice générale du mouvement.

·         Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne.

 

Merci de nous confirmer votre présence en écrivant à solenne.garin@viacampesina.org et nous rejoindre ici 

 

Qui est La Via Campesina ?

 

La Via Campesina est un mouvement international et décentralisé qui rassemble des millions de paysannes et de paysans, de petits et de moyens producteurs, de sans terre, de femmes et de jeunes du monde rural, d’indigènes, de migrant.es, de travailleurs et travailleuses agricoles…Elle défend l’agriculture paysanne et la souveraineté alimentaire comme moyen pour promouvoir la justice sociale et la dignité.

 

Elle est composée de 182 organisations dans 81 pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et des Amériques. Pour s’assurer que le mouvement international représente la diversité de ses membres, le Secrétariat Opérationnel International de La Via Campesina change de continent selon la décision collective prise tous les quatre ans par sa Conférence Internationale.

 

Le travail de l’organisation inclut la lutte pour la terre et pour une véritable réforme agraire qui garantisse que les droits à l’utilisation et à la gestion des terres, des territoires, de l’eau, des semences, du bétail et de la biodiversité soient dans les mains de celles et ceux qui produisent la nourriture et non dans celles des entreprises multinationales.

 

Retrouvez le pdf ici.