Aller à

Accueil / À propos

À propos

Nous sommes en activité depuis

Nous comptons

En Europe, nous sommes dans

1986

31

21

organisations membres

pays

Nous sommes en activité depuis

1986

Nous comptons

31

organisations membres

En Europe, nous sommes dans

21

pays

La Coordination Européenne Via Campesina (ECVC) est une confédération de syndicats et d'organisations de paysan·nes, de petit·es et moyen·nes agriculteur·rices, et de travailleur·euses agricoles à travers l'Europe. Nous sommes actuellement composés de 31 organisations paysannes nationales et régionales de 21 pays européens.

Enraciné dans le droit à la souveraineté alimentaire, notre principal objectif est la défense des droits des agriculteur·rices et des travailleur·euses agricoles, en promouvant une agriculture familiale et paysanne diversifiée et durable. Ces principes exigent à leur tour des politiques alimentaires et agricoles fondées sur la légitimité, l'équité, la solidarité et la durabilité. Ces politiques sont nécessaires pour garantir la sécurité alimentaire, la sûreté des aliments, la santé publique, l'emploi dans les zones rurales et pour faire face aux problèmes de la crise alimentaire mondiale et du changement climatique. Nous nous battons pour qu'une politique agricole européenne nouvelle et améliorée soit élaborée sur la base des principes susmentionnés.

Nous sommes la seule organisation au niveau de l'UE qui représente uniquement et intégralement la voix des paysan·nes. Trente-et-une organisations et syndicats de paysan·nes et de travailleur·euses agricoles s'unissent en tant que membres d'ECVC. Dans cet espace, nous consolidons nos expériences, nos positions et nos pratiques, afin de faciliter la communication entre les paysan·nes et les responsables politiques européen·nes et à l'international. L'espace d'ECVC est essentiel pour coordonner nos réponses et présenter des solutions abouties dans toute l'Europe, garantissant que les paysan.ne.s soient entendu·es dans les processus politiques européens et internationaux.

Chaque organisation membre travaille dans des contextes et des réalités différents, mais nous sommes toutes unies dans la lutte pour de meilleurs systèmes alimentaires par les principes du socle commun que nous nous sommes découvert.

Le tableau d'ensemble

 

Un mouvement mondial pour les droits paysans

Nous sommes la région européenne de La Via Campesina. Avec 9 autres régions à travers le monde, nous sommes un mouvement mondial de base qui défend les droits paysans.

 

 

En lutte pour la souveraineté alimentaire

Nous faisons partie du réseau de souveraineté alimentaire de Nyéléni Europe et Asie centrale qui lutte pour des systèmes alimentaires plus justes.

 

 

Fondé sur l'agroécologie

Nous considérons l'agroécologie paysanne comme un mode de vie, qui consiste à travailler avec la nature et non contre elle en vue d'une agriculture durable.

Accueil / À propos / Nous contacter

Nous contacter

Accueil / À propos / Nos membres

Nos membres

Nous avons des membres dans 21 pays à travers l'Europe. Nous apportons notre expérience et nos connaissances des niveaux nationaux et régionaux aux espaces politiques européens grâce à notre adhésion et notre participation active à l'ECVC. Nous sommes la voix collective des agriculteurs européens, car tout le travail politique est fait par nous, en tant qu'agriculteurs et organisations d'agriculteurs. Vous trouverez ci-dessous une liste de nos organisations membres et des liens vers chacun de nos sites web.

Accueil / À propos / Notre structure

Notre structure

Nous sommes la région européenne de La Via Campesina. Avec neuf autres régions à travers le monde, nous formons un mouvement mondial de base qui défend les droits des paysan·nes.

Notre gouvernance est basée sur l'idée que le changement social est possible lorsque les détenteur·rices de droits s'organisent pour réclamer et protéger leurs droits. Notre objectif est de permettre des actions unifiées et coordonnées par les organisations de paysan·nes et de travailleur·euses agricoles à travers l'Europe, afin d'influencer et de remodeler les politiques agricoles et alimentaires et de protéger et garantir les droits de ces acteurs tels que reconnus par la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales.

Chaque région est organisée différemment, et au sein d'ECVC, notre principal organe de décision est l'Assemblée générale dans laquelle chaque organisation membre dispose d'une voix. Au cours de l'assemblée générale, nous adoptons les orientations stratégiques de l'organisation et le budget, et nous choisissons un conseil d'administration (le comité de coordination, connu sous le nom de CC). L'assemblée générale se réunit au moins une fois par an pour garantir la participation démocratique de nos membres. Les organisations membres d'ECVC jouent un rôle crucial dans la structure de gouvernance - ensemble, les membres de chaque organisation nomment le CC et s'engagent dans les groupes de travail et les articulations.

Le Comité de Coordination agit en tant qu'organe de représentation politique et juridique des organisations entre chaque Assemblée Générale, et est responsable de la mise en œuvre des orientations stratégiques de l'organisation. Le CC est composé de 10 paysan·nes, avec parité hommes/femmes, nommé·es par les organisations membres et élu·es par l'AG.

Nous disposons d'un secrétariat, sis à Bruxelles, qui soutient les membres d'ECVC et le CC dans la mise en œuvre des décisions et dans la gestion administrative et financière de notre organisation.

Notre travail est organisé autour de groupes de travail spécifiques. Nous avons également trois articulations horizontales transversales qui visent à favoriser la représentation équitable des femmes et des jeunes, ainsi que la diversité des genres et des sexualités.

Les organisations membres d'ECVC jouent un rôle crucial dans la structure de gouvernance - ensemble, les membres de chaque organisation désignent le CC et s'engagent au sein des groupes de travail et des articulations.

Accueil / À propos / Nos réseaux

Nos réseaux

Nous collaborons en permanence avec des réseaux nationaux, régionaux et internationaux sur différentes questions politiques.

Accueil / À propos / Notre histoire

Notre histoire

En 1986, après cinq ans d'efforts continus, le processus visant à rassembler les organisations paysannes européennes a abouti à la création de la Coordination Paysanne Européenne (CEP).

L'idée que les paysan·nes doivent être des partenaires, et non en concurrence, a inspiré un groupe d'organisations agricoles progressistes à travailler ensemble, à la recherche d'alternatives au productivisme. Après une longue préparation, ces organisations se sont réunies à Madrid le 4 décembre 1986 et ont officiellement créé la CPE, en signant une déclaration commune. La nouvelle plate-forme visait à :

  • Expliquer et dénoncer les conséquences des politiques agricoles (par exemple la PAC) pour la majorité des agriculteur·rices et des consommateur·rices.
  • Faire des propositions pour un nouveau type de politique agricole pour mieux servir les agriculteur·rices.
  • Agir ensemble avec d'autres forces sociales pour promouvoir cette nouvelle politique agricole.
  • Échanger des expériences entre les organisations membres pour mieux comprendre la situation de chacune et favoriser la solidarité internationale avec d'autres pays.

Dès ses débuts, la nouvelle coalition s'est attaquée à des dossiers majeurs tels que la PAC et l'Uruguay Round du GATT de 1986, qui aboutira en 1994 à la création de l'OMC. La voix de la paysannerie européenne s'inscrit rapidement dans le débat public sur les politiques agricoles au sein des institutions européennes.

En 2008, les organisations qui faisaient partie de la Coordination Paysanne Européenne ont fusionné avec la COAG (Coordination des organisations d'agriculteurs et d'éleveurs d'Espagne) et d'autres organisations paysannes pour former notre organisation actuelle, la Coordination Européenne Via Campesina.

Convaincue de la nécessité de l'unité et de la solidarité entre les paysanneries du Nord et du Sud, la CPE a joué un rôle important dans la création de La Via Campesina. En 1993, la CPE a co-organisé la conférence mondiale des paysans et paysannes à Mons, en Belgique - l'événement fondateur qui a lancé La Via Campesina (LVC). Pendant les 3 années suivantes, la CPE a accueilli le secrétariat tournant de LVC.

Accueil / À propos / Nos emplois et stages

Nos emplois et stages

Voir ci-dessous les possibilités de travailler avec nous et nos réseaux.

Every six months ECVC takes on an intern in general support and coordination. These internships go from September-February and March-August, with recruiting periods around May and December respectively. Applicants must have at least two active languages from French, Spanish and English and preferably be a native speaker of one of those languages

The intern is asked to support the coordination work of the organisation: facilitating the organisation of meetings and conference calls, drafting documents, drafting regular thematic updates, communication work, etc. This internship includes also supporting staff with other tasks such as administrative, logistic, translation and organizational tasks.

Interns should have some experience or active interest in social movements related to farming and food production. Due to the vast and varied nature of the work of ECVC, the work for involves a lot of topics and skills, with scope for individuals to pursue and explore areas of ECVC’s work that is of personal interest to them, as well as learn and develop new skills and interests. Specific task division depends heavily on the calendar of events.

Comment postuler

Date limite :

01/12/2023

Télécharger le formulaire de candidature

Offre de stage

Every six months ECVC takes on interns in interpreting and translation. These internships go from September-February and March-August, with recruiting periods around May and December respectively. Applicants must have at least two active languages from French, Spanish and English and be a native speaker of one of those languages.

Translation and interpreting internship: Typical responsibilities include translation and proofreading of internal and external documents such as press releases, position papers, advocacy letter as well as texts addressed to the movement, to political representatives and institutions, supporting internal and external communications including in multi-lingual calls and meetings. This internship also includes supporting staff with other tasks than translation such as support of the logistic and political work of the organisation.

Comment postuler

Date limite :

01/12/2023

Télécharger le formulaire de candidature

Offre de stage

Accueil / À propos / Nos projets

Nos projets

Nous collaborons régulièrement à des projets avec d'autres mouvements sociaux, des universitaires, des ONG et d'autres acteur·rices de la société civile travaillant dans les domaines de la politique agricole, de la souveraineté alimentaire, de l'agroécologie, et bien d'autres sujets. Vous trouverez ci-dessous de plus amples informations sur nos projets actuels ou récents.