LA DÉCLARATION SUR LES DROITS DES PAYSANS ET DES PAYSANNES EST EN ATTENTE DU VOTE FINAL ET DE SON ADOPTION

 

 

Après dix longues années de négociations à Genève, la Déclaration des Nations unies sur les Droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales est maintenant sur le point d’aboutir.

 

Le projet de texte de la déclaration a été examiné lors de la cinquième session du Groupe de travail intergouvernemental ouvert à composition non limitée (OEIWG) entre le 9 et le 13 avril 2018 au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (UNHCR). Selon le Président-Rapporteur de la session, « les États s’engagent à la plus haute pertinence et à la plus grande volonté politique pour l’adoption rapide du projet de déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales ».

 

Le Président a également déclaré que, « sur la base des travaux menés lors de la cinquième session et des consultations officieuses et bilatérales, une version finale du projet de déclaration [sera] préparée par le Président – Rapporteur et [sera] soumise au Conseil des droits de l’homme pour son adoption ».

 

Plus tard cette année, à la session de septembre de l’ONU CDH, les pays voteront en vue d’adopter le texte. Par la suite, le texte sera déposé pour le vote final et l’adoption à l’Assemblée générale des Nations unies.

 


Une pétition a été lancée pour montrer le soutient manifeste de l’opinion publique pour la protection des communautés rurales et des systèmes alimentaires durables. Celle-ci sera remise aux gouvernements européens pendant la prochaine session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies.

 

Cliquez sur l’image pour signer la pétition. Merci pour votre support!


 

 

 

IL EST TEMPS DE SE MOBILISER !

 

Aujourd’hui, plus de 1,2 milliard de paysans et de paysannes avec leurs familles, représentant un tiers de la population mondiale, sont confrontés à une violation croissante de leurs droits – sous la forme, entre autres, d’expulsions de leurs terres et de leurs territoires, de politiques de production et d’ouverture des marchés contraires à leurs intérêts, de piètres conditions de travail, de criminalisation et des assassinats continus. Il s’agit d’une situation très dérangeante, compte tenu du fait que les paysans et les autres personnes travaillant dans les zones rurales jouent un rôle crucial pour la sécurité alimentaire et la souveraineté alimentaire, pour la réalisation du droit à l’alimentation, la lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité et la revitalisation des zones rurales.

 

Cette déclaration vise à établir une nouvelle norme pour les droits humains. Elle favorise la souveraineté alimentaire et soutient le développement et la mise en œuvre de politiques socio-économiques qui améliorent notre système alimentaire et agricole. Elle ouvrira également la voie à la création de politiques publiques en faveur des paysans et des travailleurs ruraux, hommes et femmes dans les pays où de telles politiques n’existent pas. La déclaration de l’ONU deviendra une référence crédible pour améliorer davantage les politiques existantes et octroyer à des millions de communautés paysannes et de travailleurs ruraux une voix au niveau international.

 

Il est donc important de faire pression sur nos gouvernements de voter en faveur du texte définitif de la déclaration lors de la prochaine session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies en septembre 2018 et lors de l’Assemblée générale des Nations unies à New York.

 

Dans ce contexte, La Via Campesina – le mouvement global des paysan.ne.s, peuples indigènes, sans-terres, travailleur.se.s agricoles, et jeunes ruraux, appelons tous nos membres et alliés à se mobiliser et à contacter leurs gouvernements respectifs, à leur demander, et à les convaincre, de voter en faveur de cette initiative qui soutient l’humanité. Nous encourageons chacun et chacune à créer des stratégies décentralisées afin de faire passer le message de la déclaration aux communautés rurales.

 

RENDONS NOS ACTIONS VISIBLES !

 

Dans le but de rendre visible toutes nos actions, envoyez-nous les détails de vos mobilisations à lvcweb@viacampesina.org et diffusez également le message, le plus largement possible, sur les plateformes de médias sociaux. C’est là notre chance de nous faire entendre, haut et fort !

 

  • TELECHARGEZ LES AFFICHES ET BANNIÈRES  ICI
  • HASHTAGS POUR TWITTER ET FACEBOOK :#VotezOui  #PeasantsRightsNOW  #LaViaCampesina

 

ENVOYEZ LES PHOTOS/VIDÉOS DE VOTRE MOBILISATION À :

 

Email: lvcweb@viacampesina.org
Telegram/Whatsapp: Nyoni/Andres – +263 772 441 909 et +32 489 55 22 97

 

 

GLOBALISONS LA LUTTE ! GLOBALISONS L’ESPOIR !
POUR LES DROITS DES PAYSANS ET DES PAYSANNES MAINTENANT !