Go to

Home / Actualités et évènements / Communiqués de presse / ECVC soutient les travailleur.euse.s de la FNSA dans leur lutte contre Sudaphi

ECVC soutient les travailleur.euse.s de la FNSA dans leur lutte contre Sudaphi

22 juillet 2022

Alors qu'un membre du syndicat de la FNSA a été injustement licencié par l'entreprise Sudaphi, ECVC demande le respect des droits des travailleurs et travailleuses de l'entreprise.

En étroite collaboration avec des organisations de travailleur.euse.s agricoles en Méditerranée, ECVC a été informée par des membres du syndicat de la Fédération Nationale du Secteur Agricole (FNSA) de graves violations des droits des travailleurs chez Sudaphi, une entreprise de transformation de tomates à Souss Massa, au Maroc. Les travailleur.euse.s de Sudaphi se battent pour la réintégration de leur délégué du personnel élu après qu'il ait été injustement licencié par l'entreprise.   Le délégué a organisé un sit-in permanent devant les installations de Sudaphi depuis son licenciement le 2 juin. Son licenciement intervient dans le contexte des protestations répétées des travailleur.euse.s de Sudaphi contre l'imposition de nouveaux amendements à leur contrat qui menacent la sécurité de leur emploi en parallèle d’actions punitives contre d'autres délégué.e.s et membres de la FNSA. Les travailleur.euse.s allèguent également de nombreuses violations du Code du travail marocain. Malgré des allégations crédibles selon lesquelles la société enfreint la loi, les autorités marocaines ont choisi de faire des descentes répétées au sit-in du délégué, saisissant des bannières et des biens les 14 et 17 juin et le 16 juillet. Malgré ces attaques, le délégué a poursuivi sa protestation pendant près de deux mois.   Sudaphi produit les marques Sud'n'Sol et Sunblush Tomatoes et vend ses produits à un large éventail de supermarchés et de transformateur.rice.s alimentaires en Europe. ECVC appelle les acheteur.euse.s des produits Sudaphi à intervenir immédiatement pour exiger une résolution juste de ce conflit.  ECVC condamne la violation des droits syndicaux et des conditions de travail chez Sudaphi, et appelle les acheteur.euse.s des produits de Sudaphi à intervenir immédiatement pour exiger une juste résolution de ce conflit.   ECVC condamne également l'intervention de la gendarmerie contre la FNSA, et appelle les autorités locales marocaines à faire le nécessaire pour résoudre les problèmes sociaux des travailleur.euse.s et faciliter le dialogue entre les partenaires sociaux.ales à Sudaphi plutôt que de prendre le parti d'un employeur abusif.   ECVC soutient pleinement les demandes des travailleur.euse.s de Sudaphi et exige la réintégration immédiate du délégué licencié ainsi que la compensation des jours de travail perdus. ECVC demande à Sudaphi de retirer les amendements préjudiciables au contrat et d'engager des négociations immédiates avec la FNSA pour améliorer les conditions de travail et résoudre les violations illégales du Code du travail dans ses installations.   La solidarité est notre force ! Victoire de la FNSA et des travailleur.euse.s de Sudaphi !  

Télécharger le communiqué de presse

FR

Information de contact