Communication de Monkton Wylde sur l’Apprentissage de l’Agroécologie

 

Disponible en PDF

 

Février 2017

 

Le Réseau d’échange de connaissances agroécologiques1 vise à établir des liens entre les initiatives européennes qui participent à l’échange de connaissances agroécologiques paysannes. Ce réseau fait partie d’un processus international mené par La Via Campesina (LVC) et coordonné en Europe par la Coordination européenne Via Campesina (ECVC). Le réseau encourage la participation d’organisations alliées qui soutiennent les principes en matière d’agroécologie et d’échange de connaissances agroécologiques énumérés ci-dessous. Le réseau se focalise sur le partage de connaissances pratiques, ainsi que sur la formation politique, les deux étant considérés comme indissociables. Ce faisant, il aspire à renforcer le mouvement de l’agroécologie paysanne et la souveraineté alimentaire en Europe.

 

Les passages suivants, extraits des déclarations existantes du mouvement de l’agroécologie paysanne, font office de lignes directrices pour ce réseau :

 

 

1) De la Déclaration du Forum international pour l’Agroécologie (Nyéléni, Mali, 2015)2

 

 

« La diversité du savoir et des manières d’apprendre de nos peuples est fondamentale pour l’agroécologie. Nous développons notre connaissance grâce à un dialogue des savoirs. Nos processus d’apprentissage sont horizontaux, de pair-à-pair et basé sur l’éducation populaire. Ils s’illustrent dans nos propres centres et nos territoires d’entraînement (les fermiers enseignent aux fermiers, les pêcheurs aux pêcheurs, etc.). Ils sont également intergénérationnels et permettent la transmission des connaissances entre les jeunes et les anciens. L’agroécologie se développe à travers nos propres innovations, recherches et méthodes de sélection et d’amélioration des espèces cultivées et des races animales. »

 

 

2) De la Déclaration de la Coordination européenne Via Campesina sur l’Agroécologie (Evenstad, Norway, 2014)3

 

 

« L’agroécologie protège, partage, met en commun et en pratique les savoirs paysans traditionnels, au sein de son contexte et de sa réalité. Elle valorise la transmission intergénérationnelle et l’échange de paysan/ne à paysan/ne. Elle impulse l’innovation par l’observation, la créativité et l’apprentissage continuels afin d’apporter des réponses aux nouveaux défis auxquels nous devons faire face. »

 

 

L’agroécologie ne se limite pas à la simple production d’aliments. Elle est au cœur de nos relations mutuelles ; c’est un mode de vie et le langage de la nature. Il s’agit d’un processus de changement social. Le réseau soutient les échanges horizontaux et intergénérationnels entre les paysan-ne-s et les organisations paysannes4, dont l’importance a également été reconnue par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture5. Ces échanges de connaissances permettent de transcender les différences et nous aident à rester ouverts afin d’inclure de nouvelles idées. Nous accordons la priorité aux femmes et aux jeunes, ainsi qu’au travail collaboratif. Notre réseau est autonome et constitue un outil essentiel pour renforcer notre mouvement et mettre en pratique les valeurs mentionnées ci-dessus.

 

 

En résumé, nous considérons l’apprentissage de l’agroécologie comme une approche :

 

 

1. fondée sur les savoirs et les cultures paysannes ;

 

2. dans laquelle la vision politique de la souveraineté alimentaire façonne les aspects techniques de l’agriculture paysanne ;

 

3. enracinée dans les territoires et leurs communautés locales ;

 

4. axée sur des méthodes pédagogiques horizontales ;

 

5. qui cherche à créer un « dialogue des savoirs » ;

 

6. qui vise à construire un mouvement international de l’agroécologie paysanne pour le soutien mutuel et les ressources ;

 

7. qui travaille à protéger les connaissances et le savoir-faire paysans comme un bien commun de tou-te-s les paysan-ne-s.

 

 

 

 

 

 


 

 

1 Nous comprenons le terme Agroecologie comme Agroecologie paysanne tel que mentionné dans la Déclaration ECVC : http://www.eurovia.org/wp-content/uploads/2016/04/FR-Declaration-Agroecologie-ECVC-08-05-2014-.pdf

 

2 Disponible sur http://www.foodsovereignty.org/fr/forum-agroecology-nyeleni-2015/

 

3 Disponible sur http://www.eurovia.org/wp-content/uploads/2016/04/FR-Declaration-Agroecologie-ECVC-08-05-2014-.pdf

 

4 Sur la base de déclarations du groupe de travail sur l’agroécologie, à l’occasion du deuxième Forum Nyéléni Europe pour la souveraineté alimentaire, Roumanie 2016.

 

5 Symposium régional sur l’agroécologie pour l’agriculture et des systèmes alimentaires durables en Europe et en Asie centrale: « Recommandations des participants » (en particulier les recommandations 25-26-32).

 

Disponible sur http://www.fao.org/europe/events/detail-events/en/c/429132/